De jeunes Jacméliens sous l’aile de l’écrivain Gary Victor

De jeunes Jacméliens sous l’aile de l’écrivain Gary Victor

LeNational Depuis mai 2015, l’écrivain haïtien Gary Victor, anime à Jacmel une série d’ateliers d’écriture sur la construction d’un roman. Le dernier en date a été organisé le samedi 12 Septembre à la direction départementale de la Culture.

 

Une dizaine de jeunes filles et garçons de 20 ans environ participent à ces ateliers, organisés par les Éditions Pulùcia.

« …Nous comptons réaliser le dernier de la série en janvier 2016. Tous les jeunes auront à écrire une histoire et les meilleurs textes seront publiés par les Éditions Pulùcia sous la forme d’un recueil de nouvelles… », a expliqué Esther Vigne Innocent, directrice administrative de Pulùcia.

Selon madame Vigne Innocent,  Pulùcia envisage d’éditer ce recueil de nouvelles en mai 2015, lors de la troisième édition du projet annuel : Konbit pour la promotion de la littérature et de l’art. Elle avoue que les feedback des bénéficiaires sont très encourageants.

« Les jeunes ne cessent de nous remercier… », a révélé l’administratrice de Pulùcia.

Le directeur départemental de la Culture, l’écrivain Michelet Divers estime que Pulùcia et Gary Victor font un excellent travail avec ces ateliers : « Les jeunes du  Sud-est ont besoin de ces ateliers. Ils sont motivés, ils veulent écrire, mais ont besoin de paravent, de guide. Pulùcia leur offre ce guide avec Gary Victor. C’est à féliciter, c’est à encourager. Je profite pour annoncer qu’à partir du premier vendredi du mois de novembre, la direction départementale de la Culture relancera Vents d’Art, ce rendez-vous hebdomadaire, où les citoyens peuvent rencontrer les écrivains, les hommes de théâtre, les musiciens, etc.», a commenté l’historien, spécialiste en patrimoine immatériel, Michelet Divers

Impressions des jeunes bénéficiaires et de certains journalistes culturels

« Pour moi Gary Victor est un humaniste, parce que, malgré sa dimension  comme écrivain, il arrive à se mettre à la disposition de Pulùcia pour nous former et avec nous partager ses expériences… », a commenté Junie Edwina Dieumercy, jeune fille de 19 ans, co-signataire, avec son camarade Kevin Job Dubuche,  du recueil de nouvelles « …et mon père fut cocu », paru aux Éditions Pulùcia en mai 2015.

« J’apprends beaucoup de ces ateliers. Je remercie Gary Victor et les éditions Pulùcia… », a déclaré François Jacques Kenzy.

Pour Kettia Jean-Baptiste les ateliers devraient s’étendre sur plusieurs jours : « Gary Victor a beaucoup à donner et nous avons soif de ses techniques », a commenté Kettia Jean Baptiste. Cette dernière souhaite  que Pulùcia  permette à plus de jeunes de participer à ces ateliers.

La presse culturelle aussi applaudit cette initiative. L’animateur de l’émission hebdomadaire « Culture Express », le poète Agela  Edgard a  parlé à plusieurs reprises dans ses émissions  de cette initiative  qu’il estime louable.

L’animateur de l’émission consacrée au Konpa Dirèk sur la radio Sud-est Star, Emerson Vilbrun également a félicité Pulùcia et l’écrivain Gary Victor de cette initiative.

Notons que les Éditions Pulùcia s’apprêtent à réaliser la rentrée littéraire 2015 et la remise du prix poésie créole Dominique Batraville 2015,  le dernier week-end du mois d’octobre. Le poète journaliste Jacques Adler Jean- Pierre a reçu ce prix en 2014, pour son livre ‘’Zetwal Anba Wòb’’.

Pierre-Paul ANCION -Le National

 

Partagez